Neutral

Depuis une violente dispute, (en fin de grossesse de Siam) entre la femme de mon père et moi-même, à cause de ma soeur en plus, je m'en fous royal de mon père, je n'attends plus rien de lui, même pas qu'il soit gentil ou qu'il m'aime...
Pour la petite histoire, j'ai passé ma vie à le chercher...il nous a abandonnés quand j'avais 4 ans Crying or Very sad
Il est parti en Hollande, pour échapper à la justice et plein d'autres ennuis...échappant en même à la pension alimentaire, au droit paternel et au droit de visite... Crying or Very sad
Ma soeur et moi avons failli être placé  Crying or Very sad heureusement nos grand-parents (maternels) se sont battus pour nous garder...prenant tout en charge, ainsi que ma mère qui se remettait doucement... Crying or Very sad
Il est revenu nous voir 4 ans après pour la première fois de nouveau, dès lors ma mère a toujours trouvé important qu'on connaisse quand même notre père Neutral
Il venait tous les saint glinglins, nous emmenait au bistrot se pètait la troche au kiravi, et retournait en Hollande... Neutral
Jamais un chèque ou un cadeau ou même un restau, ma mère qui galèrait pour payer ses conneries Neutral (quand elle est morte, j'ai payé encore pendant 2 ans moi !!!)...bref !!!

Et pourtant je voulais toujours lui donner une chance !!!
J'adorais quand il venait nous rendre visite, les 4 fois où on est partis en vacances chez lui, c'était trop trop super !!!  Very Happy
J'ai toujours voulu un père, un vrai père, mon père  Crying or Very sad

La vie n'a pas été tendre avec moi, j'ai eu de grosses blessures à panser, quand ma mère est morte, là encore je n'ai eu aucun réel soutien de sa part Crying or Very sad  Crying or Very sad  Crying or Very sad
J'avais perdu ma mère qui était devenu folle et qui nous a fait vivre un calvaire durant 2 ans, j'ai grandi sans mon père et celui qui l'a remplacé était une grosse merde...
Me voilà donc à 20 ans  Neutral
Je m'en sort, ce fût très dur, mais je m'en sort, tout en continuant à garder contact avec le paternel, j'éprouve pour lui une certaine tendresse, de la jalousie, du mépris, et une rancoeur à m'en crever le coeur...
Inconsciemment, j'ai envie de lui faire payer, j'exige beaucoup de lui et bien sûr je n'obtiens rien, ni matériellement, ni sentimentalement, de toute façon je rejette le moindre geste tendre de sa part...
Il y a 8 ans je déménage en Hollande pour aller bosser, mais maintenant je le sais, c'est surtout pour le retrouver  Neutral
8 ans à se détester, et à s'aimer des fois, à me prendre la tête, j'en parlerais même ici parfois ou à côté !!!
Et puis vient ce jour où éclate cette dispute, et que dans ma tête et dans mon ♥ et pour de vrai cette fois, je décide de ne plus rien attendre de lui, un vrai déclic, un vrai soulagement, une délivrance...
Je traite sa femme et lui de tous les noms, je leur hurle ma haine !!! (le phénomène déclencheur de cette dispute fût ma soeur qui nous voulait plus entendre de mon père, suite à un lapin qu'il lui avait posé pour aller se saouler...)
En partant, de ma voiture, je lance un dernier regard vers le paternel, j'ai du mal à respirer, je sais pas si c'est à cause de mon gros ventre ou de toute cette tension, je regarde ses yeux mouillés, sa femme qui court derrière en beuglant, il la jette, elle pleure, je suis surprise, il a choisit mon côté...
"Mais quelle connasse ta femme, elle nous a pourrit la vie, réveilles-toi un peu...et le pire c'est que moi je t'aime..."
Je suis étonné de cette déclaration, "je t'aime", je lui avais jamais dit...je ne savais même plus que je l'aimais...
"Moi aussi" qu'il me dit
Et moi "tu viendras me voir encore, hein ???" Et je pleure...
Dans la voiture, je pleure ce que je peux, Lilou aussi...
A la maison, je crois que je vais accoucher, j'essaie de me ressaisir en faisant des postures de yoga, je respire profondément...On sonne à la porte, c'est mon paternel qui a la descence de ne pas entrer, j'avais oublié mon châle (il gagne son premier point)...
Depuis, on réapprend tout doucement à se connaître à s'apprivoiser, il me surprend un peu à chaque fois !!!
Il vient me voir pour philospher...il m'appelle...
J'essaie de bien m'entendre avec sa femme aussi, leur fille, j'ai unpeur qu'elle soit un peu jalouse de notre nouvelle relation...il est enfin le papa dont j'ai rêvé toute ma vie, le gentil grand-père aussi, un vrai nounours...maintenant quand il m'embrasse j'ai plus envie de vomir, je souris même !!!
Depuis ce jour, il ne va plus non plus au bistrot, il picole beaucoup vachement moins aussi...et ça change un homme !!!
En dessous de cette carapace de soulard se cachait le vrai homme, que je savais qu'il était, et que ça en valait bien la peine d'attendre et de se bagarrer...
Voilà, je ne suis pas une orpheline !!!

18mai2008_003